LETTRE D’INFORMATION N° 22
L'ACTUALITÉ VUE PAR LES SCIENCES SOCIALES
  • L'IFEA à Barranco, genèse d'un espace public

Après son inauguration en juin, l'IFEA s'apprête à accueillir le public dans ses nouveaux locaux - qui abritent déjà son personnel administratif et ses chercheurs - et ouvrira bientôt les portes de sa bibliothèque Carlos Brignardello et de sa librairie Alina Wong.
Le projet de nouveaux locaux remonte à 2004, lorsque l'archéologue péruvien Carlos Brignardello a légué sa maison du patrimoine républicain à l'IFEA dans le but exprès de doter l'institut d'un lieu propre. Dix-huit ans après son départ, la nouvelle construction a transformé le monument dans un lieu de rencontre pour le personnel de l'IFEA, les chercheurs péruviens, latino-américains, européens et français vivant au Pérou, ceux de passage à Lima, les étudiants et boursiers qui pourront accéder à la collection exceptionnelle de la bibliothèque et tous les types de lecteurs qui pourront acquérir des publications dans un espace unique situé en bord de mer.

Nous vous invitons à découvrir l'histoire du projet de construction dans le film: IFEA 2021-2022, Genèse d'un espace public, réalisé par Sébastien Jallade, à partager le moment vécu lors de l'inauguration en juin dernier (en espagnol), à découvrir des détails du bâtiment d'un point de vue architectural (article en espagnol) et à le connaître de plus près à travers notre galerie de photos.  Voir la galerie photo

NOUVELLES INSTITUTIONNELLES

Formation aux premiers secours et à la prévention des incendies


Le 1er juillet, le personnel administratif de l'IFEA et une partie du personnel de l'Ambassade de France au Pérou ont participé à une journée consacrée à la prévention des incendies, à l'utilisation des extincteurs et aux premiers secours.

L'atelier a été coordonné par Olivier Lamy, chef de détachement de l'ambassade et a été rendu possible grâce à la collaboration du corps de sapeurs-pompiers volontaires français France 3.

 

Don de publications de l'IFEA à la prison pour femmes de Chorrillos


Le 28 juin dernier, un don de livres de l'IFEA a été fait à la bibliothèque de la prison pour femmes de Chorrillos. La donation a été faite avec l'autorisation du département de l'éducation de l'Institut National Pénitentiaire (INPE) et a été suivie par Sharie Neira, coordinatrice à Lima du Pôle Andin de l'Institut des Amériques et Héctor Huerto, responsable de la librairie, au nom de l'IFEA.

NOUVELLES SCIENTIFIQUES
Début de la phase de terrain du projet ALTI-plano

Par Romuald Housse et Christophe Delaere, directeurs du projet
Le projet ALTI-plano (Archaeological Lake Titicaca Inventory - mapping), porté et financé par l’IFEA et Archaïos et co-dirigé par Christophe Delaere et Romuald Housse, a pour ambition de synthétiser près d'un siècle de recherches archéologiques sur la périphérie du lac Titicaca, et plus globalement sur l'Altiplano péruvien et bolivien.

Le projet ALTI-plano vise, à travers la réalisation d'un webGIS interactif, la création d'une carte archéologique exhaustive et inédite de cette région pour pallier le manque crucial de synthèse et d'harmonisation des recherches antérieures. L'apport des nouvelles technologies pour l'analyse et l'interprétation des données permettra d'avancer de nouvelles hypothèses, mais surtout d'établir de nouvelles pistes de réflexion concernant la chronologie régionale, la dynamique du peuplement, mais aussi les changements climatiques et leurs répercussions sur les pratiques agropastorales et les stratégies d'installation mises en œuvre par les populations. Lire l'article

 

Projet audiovisuel sur la vallée du Sondondo


Dans le cadre du projet Patrimoine de la vallée de Sondondo, l'idée a été proposée de produire des contenus audiovisuels pouvant témoigner de la vitalité de la vie sociale, culturelle, politique et institutionnelle de la région, réalisés en collaboration avec la société civile, dans le but de l'impliquer dans la production de ses propres contenus. Interroger les mémoires contemporaines et rurales, changer les formats habituels de production et promouvoir des modes originaux de socialisation des contenus répondent à une logique citoyenne. 

Avec cet objectif en tête, un groupe de jeunes intéressés à participer à des ateliers de sensibilisation au documentaire, au langage corporel (clown), à l'écriture de scénarios et à la production de contenus audiovisuels a été identifié, ce qui a permis de mettre en oeuvre un mois de tournage en novembre 2021.
De ce processus, de ces multiples rencontres, enrichissements, échanges, ateliers, est née non seulement l'identité du collectif, Vallechallay – - " ma petite vallée " en quechua, mais aussi beaucoup des histoires qui ont été filmées. Lire l'article

 

Projet « Les impacts des colonies mitmaq au sud de l'Équateur à l'époque inca. Exploration à partir des technologies de production céramique à san miguel de porotos"

Par Catherine Lara, chercheuse de l'IFEA à Lima
Au cours du mois de mai 2022, s’est tenue la première campagne de terrain du projet archéologique « Les impacts des colonies Mitmaq au sud de l'Équateur à l'époque inca. Une exploration partir des technologies de production céramique à San Miguel de Porotos (province de Cañar, Équateur) ». Dirigée par Tamara Bray (Wayne State University) et Catherine Lara (IFEA), cette recherche est parrainée par la fondation allemande Gerda Henkel et la Society for American Archaeology (SAA).
En 1582, le fonctionnaire espagnol Gallegos rédige un document dans lequel il mentionne les célèbres ateliers de poterie créés par les Incas dans les environs de l'actuel hameau de San Miguel de Porotos. Située à l'origine en territoire de Cañari, cette zone avait en fait été conquise par les Incas vers le milieu du XVe siècle. Selon Gallegos, les artisans de ces ateliers étaient des mitmaqkuna, c'est-à-dire des personnes déplacées provenant d'autres régions de l'empire inca. Cette pratique faisait partie des stratégies déployées par les Incas pour assurer le contrôle des territoires conquis. Les ateliers de poterie intégraient également cette stratégie, dans la mesure où ils assuraient la production de vaisselle décorée des symboles les plus représentatifs de la "propagande" inca.
Bien que ces différents mécanismes de contrôle soient connus dans les grandes lignes, ils font état de variantes qui peuvent s'expliquer par l'extrême diversité sociale des différents groupes conquis, qui a obligé les Incas à adapter leurs stratégies localement. Ce phénomène est encore mal compris, comme dans le cas du territoire Cañari. Cette question constitue la problématique principale de cette recherche à San Miguel, dont la première campagne avait pour objectif spécifique de commencer à localiser les éventuels ateliers de poterie mentionnés par Gallegos dans le secteur, et d'essayer de comprendre leur fonctionnement dans le contexte de la domination inca. Le lancement du projet a eu lieu le 12 mai à Cuenca, dans la salle polyvalente du musée Pumapungo (Ministère de la culture et du patrimoine).

 

Notes sur les enquêtes MODURAL à Lima et Bogotá

Par Jérémy Robert, coordinateur du projet à Lima
Plus de deux ans après le début du projet MODURAL (en janvier 2020), les enquêtes sur les pratiques de mobilité quotidienne dans les secteurs périphériques de Lima et Bogota ont commencé. Les enquêteurs se sont rendus sur le terrain le dimanche 29 mai dans la capitale péruvienne, et une semaine plus tard, le lundi 6 juin, dans la capitale colombienne. L'objectif de cette note est de présenter brièvement les phases de préparation, de formation et de suivi du travail de terrain. Lire l'article (en espagnol)

 

Projet « Savoirs potiers andins : production, circulation et utilisation de la céramique au sud de l'Équateur et au nord du Pérou » .

Par Catherine Lara, chercheuse de l'IFEA à Lima
Dirigé par Gabriel Ramón, Martha Bell (PUCP) et Catherine Lara (IFEA), le projet « Savoirs potiers andins :  production, circulation et utilisation de la céramique au sud de l'Equateur et au nord du Pérou » est financé par le programme "Endangered Material Knowledge" du British Museum. Marisol León (communicante audiovisuelle) et Rodolfo Monteverde (doctorant en histoire à la PUCP) font également partie de l'équipe. L'objectif de la recherche est de documenter en détail les traditions potières de 4 à 6 villages de potiers installés entre le sud de l'Equateur et le nord du Pérou, une région qui partage des liens historiques étroits, bien qu'encore peu étudiés du point de vue de la culture matérielle. Lire l'article

 

JEUNES CHERCHEURS
Comptes-rendus des Rencontres des jeunes chercheurs (EJI)

La Sierra Nevada de Santa Marta en la época Tairona (1000 – 1600 d.C.): Composición social desde la percepción del cronista hasta la tecnología cerámica
Présentation de Sonia De Andreis, doctorante en archéologie de l'Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne
Compte-rendu rédigé par Arthur Cognet, Université Lyon 2 (France) Lire le compte-rendu (en espagnol)

Hegemonías culturales, rupturas estéticas y disputas por el poder simbólico en el metal colombiano: la experiencia de los sonidos extremos en Bogotá y Medellín (1983-1986)
Présentation de Fabián Becerra González, étudiant de Master en Histoire (Université Nationale de Colombie).
Compte-rendu rédigé par Tania Herrera Romero, doctorante en géographie (Université de Paris Cité, France) et professeure à l'Universidad Nacional Mayor de San Marcos. Lire le compte-rendu (en espagnol)

Más allá de las Cadenas Globales de Cuidado (GCC), experiencias de trabajadoras del hogar y de cuidados migrantes en París
Preésentation de Amanda Frisancho, master en études de genre, specialité en sociologie, de l'EHESS – Paris (France)
Compte-rendu rédigé par Manon Deguet, volontaire internationale à l'IFEA. Lire le compte-rendu (en espagnol)

ÉVÉNEMENTS
« Genre, travail et mémoire en Amérique Latine : rendre visible l’invisible »

La Journée d’études « Genre, travail et mémoire en Amérique Latine : rendre visible l’invisible » a été organisée en présentiel le 20 mai 2022 par l’Institut des Amériques et l’Institut Français d’Études Andines (IFEA) dans les nouveaux locaux de cette institution à Lima (il s’agit du premier évènement présentiel dans les nouveaux locaux de l’IFEA). Cet événement a permis de mettre en lumière la diversité des travaux fait par des femmes en Amérique Latine, depuis le travail informel jusqu’au travail de « faire de la mémoire ».
Cette journée d’étude a été organisée et modérée par Sharie Neira  (coordinatrice du Pôle Andin Lima de l’Institut des Amériques et doctorante à l’Université Paris Cité), et trois boursières de l’IFEA, Rosa Muriel Mestanza (Université Paris Cité), Mélina Gautrand (EHESS), et  Tamara Moncada (Flacso Équateur). Lire l'article

 

Journée « Territorios en movimiento. Las Naciones indígenas y los gobiernos territoriales en tiempos de crisis »

Le 6 juin 2022, le programme ANR « Amaz » et l’IFEA ont conjointement organisé une demi-journée de travail intitulée « Territorios en movimiento. Las Naciones indígenas y los gobiernos territoriales en tiempos de crisis », en collaboration avec la Faculté de Sciences Sociales de l’Universidad Nacional Mayor de San Marcos. Cette réunion, ouverte à un large public, portait sur les formes d’autonomie territoriale qui se sont récemment développées en Amazonie péruvienne, ainsi que sur les modalités d’identification qui sont parallèlement apparues, à l’instar des « Nations amérindiennes » (Naciones indígenas). La session, qui a été accueillie dans les locaux de l’Institut Raúl Porras Borrachenea, s’est déroulée en deux temps. Lire l'article

 

Journée d'étude : Patrimoine, territoire et mémoire en Amérique latine

Le 22 avril s’est déroulée la journée d'étude virtuelle "Patrimoine, territoire et mémoire en Amérique latine", organisée par de jeunes boursiers de l’IFEA. Ces derniers ont présenté une série de recherches et d'avancées de thèses de doctorat montrant comment certaines communautés font face à des changements sociaux insoupçonnés.
A partir de différentes disciplines, la réflexion a porté sur la manière dont les peuples et leurs cultures restent actifs face à la diversité des changements sociaux. Loin de rester inertes, ces peuples exigent une transformation constante, de leurs composants internes à leurs faces les plus visibles. Leer más

 

Journées des Jeunes Américanistes (JJA) 2022

Les 6, 7 et 8 juillet 2022, la 13ème édition des Journées des Jeunes Américanistes (JJA) intitulée « Marges américaines de la période préhispanique à aujourd’hui. Définitions, pratiques et défis » s’est tenue à Mexico. Organisé par le Centre d’études mexicaines et centraméricaines (CEMCA, Mexico), l’Institut français d’études andines (IFEA, Lima), la Casa de Velázquez (Madrid) et avec le soutien de l’Institut des Amériques (IdA), ce rendez-vous annuel crée un espace d’échange pluridisciplinaire entre jeunes chercheur.se.s travaillant sur différentes périodes et espaces dans les Amériques. Lire l'article

 

Séminaire international : Gouvernance populaire de l'habitat en Amérique latine

Ce séminaire, organisé par la Escuela del Hábitat-Cehap (Luis Fernando González Escobar et Mónica Mejía Escalante) et l'IFEA (Aurélie Quentin), s'est tenue du 1 au 3 juin 2022 à la Faculté d'architecture de l'Universidad Nacional de Colombia - Siège Medellín et a réuni des spécialistes des études urbaines pour discuter des manières dont la question de l'habitat populaire a été problématisée au fil du temps (XXe et XXIe siècles) et pour éclairer les dynamiques actuelles de gouvernance des comportements individuels et collectifs par le biais du logement dans les villes d'Amérique latine. Lire l'article

 

Exposition dédiée à Bernard Lelong

Le 08 juin, la nouvelle bibliothèque de l’IFEA a officiellement accueilli une exposition de photographies du voyageur et anthropologue autodidacte Bernard Lelong, intitulée De Lamas al río del maíz. Fragmento del legado de un viajero francés Bernard Lelong. Bernard Lelong a consacré une grande partie de sa vie à l’Amérique latine et a entrepris de nombreux voyages auprès des Lamistas - un peuple indigène de langue quechua - auxquels il a consacré des années de recherche sur le chamanisme et l’utilisation des plantes médicinales. Lire l'article

 

Journée d'étude : Ethnicité, religiosité et mobilité humaine dans les Andes

Au cours du mois de mai, une journée d'étude virtuelle a eu lieu sur le thème "Ethnicité, religiosité et mobilité humaine dans les Andes", organisée par Jorge Flores, Luis Vizuete et Víctor Hugo Mamaní, jeunes boursiers de l'IFEA.
La journée a été divisée en trois tables rondes qui se sont tenues une fois par semaine. La première était consacrée à "L'ethnicité et la religiosité pendant la colonie" et s'est déroulée le 12 mai, avec Alber Quispe Escobar de l'Universidad Mayor de San Simón, avec la communication : "Réflexions sur le système andin des postes religieux. Le cas des ayllus de Tapacarí (Cochabamba) dans la seconde moitié du XVIIIe siècle" ; Jorge Flores de l'Université de Binghamton, avec la présentation “Le sel dans la vie des afro-descendants de la vallée de Chota-Mira, en Équateur: Incorporation et négociation d'une économie domestique en marge des haciendas jésuites et laïques aux XVIIe et XVIIIe siècles" ; et Mireya Salgado de la Facultad Latinoamericana de Ciencias Sociales-Equateur, avec la communication "Le Diable et la Vierge : appropriations symboliques à l'époque des soulèvements (Riobamba en 1764 et Otavalo 1777)". Lire l'article

RDV sur le « travail de care » et la « division sexuelle du travail »

Le 25 mai 2022, le RDV de l'IFEA : « Travail de care et division sexuelle du travail en Amérique Latine » s'est tenu dans ses nouveaux locaux à Barranco. Ont participé à l'événement : Leda Pérez, maître de conférences à l'Université Pacífico et spécialiste en études internationales, dont les recherches portent sur l'intersection des droits du travail et des droits sociaux avec le genre, l'ethnicité/race et la classe sociale, et Jules Falquet, maître de conférences au département de philosophie de l'Université Paris 8 St Denis et spécialiste des transformations du travail dans les Amériques et des effets de la mondialisation néolibérale sur les mouvements de femmes du continent et les mouvements ruraux, paysans et indigènes. Lire l'article

PUBLICATIONS
Nouvelle publication

El rito y la historia. La configuración de la memoria en el mundo andino


Le livre rassemble une série d'articles d'Antoinette Molinié qui, ensemble, offrent un aperçu complet et articulé de la manière dont les andins se souviennent de leur passé et forgent leur mémoire historique et culturelle, et donc leur identité même, à travers les célébrations et les fêtes. À travers une analyse anthropologique fine des rituels clés de l'État inca et un corpus de données ethnographiques précises et novatrices recueillies au cours d'années de travail de terrain dans la région de Cusco et sur l'altiplano bolivien, l'auteur montre à quel point certains rites andins du passé et du présent peuvent être chargés d'historicité, ainsi que les liens profonds entre les uns et les autres. En savoir plus sur la publication

 

Présentation du livre "Arqueologías subalternas : voces desde el Perú pasado y presente".

La présentation du livre a eu lieu le 17 juin dans les nouveaux locaux de l'IFEA à Barranco. Claudia Rosas, directrice du master d'histoire de la Pontificia Universidad Católica del Perú (PUCP) et Pablo Sandoval, directeur du système de bibliothèques et de la bibliothèque centrale de l'Universidad Nacional Mayor de San Marcos (UNMSM) ont participé en tant que commentateurs.

Étaient également présents ses éditeurs : Henry Tantaleán et Luis Muro Ynoñán
En savoir plus sur la publication

 

Foire internationale du livre de Lima


L'IFEA était présent à la 26ème Foire Internationale du Livre de Lima qui s'est tenue du 22 juillet au 7 août au Parque de los Próceres (Jesús María). L’Institut a partagé avec ses lecteurs ses dernières publications et ses collections classiques à prix réduits.

Dans le cadre des activités culturelles organisées par la foire, deux livres ont été présentés :"Los metales en nuestra historia", le 28 juillet, avec la participation de Luisa Vetter Parodi, Sergio Barraza et Rafael Vega-Centeno et "Las independencias antes de la independencia. Miradas alternativas desde los pueblos", le 1er août, avec la participation de Rolando Rojas, Marissa Bazán, José Carlos Agüero et Aliocha Maldavsky.